Enquête publique sur la révision simplifiée du PLU de la ville de Biganos approuvé le 5 octobre 2004 et portant sur le projet de construction d’un crématorium au quartier Ninèche

Observations, annexées au registre ce mardi 30 octobre 2012 :

Je conteste l’idée de construire un crématorium à cet endroit du fait de la proximité :
– d’habitations existantes, avec jardins et potagers, ainsi que celles à venir (constructions en cours + projet de lotissement).
– de champs de la «Ferme du Vieux Pommier ». Je suis très attaché, ainsi que ma famille, à la qualité des légumes produits par ce maraîchage de type « bio » et je n’accepterais pas de voir cette qualité soumise à des risques d’une nouvelle pollution de proximité.
– Le dossier traite de la direction des vents dominants uniquement à partir des données de la station de Cazaux. Ceci est très insuffisant car le site de Cazaux ne peut refléter la réalité de notre fond de delta du Bassin d’Arcachon. Les habitants savent par expérience que des vents orientés N / N / E sont fréquents en période estivale, ce qui mettrait immanquablement le quartier d’habitation et agricole de Ninèche sous les rejets aériens du crématorium.
-le dossier stipule que le crématorium répondrait aux exigences des arrêtés du 29/12/1994 et du 28/01/2010. Ces exigences sont malheureusement trop peu contraignantes. Il suffit de lire le rapport de l’ingénieur chimiste Mme Delahaye pour s’en convaincre. Je reprends à mon compte les remarques faites à ce sujet par M. LATXAGUE , remarques annexées en début du présent registre. Ci-joint en annexe, les titres et fonctions de Mme Delahaye, qui participe entre-autre aux travaux de l’ADEME.
-les réglementations sont une chose mais l’expérience montre quasi quotidiennement que d’une part leur application intégrale n’est pas garantie et d’autre part que toute installation industrielle a des défaillances plus ou moins graves, tôt ou tard, quel que soit le niveau de compétence et de probité des « humains » qui y travaillent.
Des exemples pris dans notre histoire récente, en restant dans notre environnement immédiat :
– Smurfit-Kappa avec l’exploitation de son CET interne (centre technique d’enfouissement) non-conforme pendant des décennies, jusqu’en 2009  ainsi que son bassin de rétention « Saugnac » ; puis une explosion destructive au niveau de sa station d’épuration pourtant moderne, l’éventration subite cet été d’une cuve de liqueur noire avec pollution des cours d’eau.
– le CET d’Audenge dont l’exploitation a été reconnue « officiellement » désastreuse pour l’environnement après sa fermeture alors que plusieurs associations d’environnement et de riverains dénonçaient les disfonctionnements récurrents depuis de nombreuses années.
Il est à noter que ces deux entités industrielles étaient pourtant régulièrement contrôlées et suivies par les organismes de sécurité (SOCOTEC, APAVE…) ainsi que par les services d’état (DRIRE, Préfecture). Mais sans effets suffisants pour empêcher les dégâts environnementaux qu’elles ont causés.
En conséquence il serait grand temps de tirer les leçons de nos « ratées » en décidant systématiquement d’implanter à grande distance toute installation potentiellement polluante en fonctionnement normal et en cas de défaillance, de toute zone habitée et/ou sensible du point de vue environnemental.
En conclusion je réaffirme mon avis totalement défavorable à la révision du PLU pour permettre l’implantation du crématorium.

Robert Preud’homme, 19 rue des Gaillards, Biganos

ANNEXE :
Christine Delahaye40 rue du Général Chanzy94130- Nogent sur Marne (France) Tél: 01.48.77.78.90 Fax: 01.48.77.78.90
Expertise technique pour la protection de l’environnement et l’utilisation rationnelle de l’énergie. Christine Delahaye vous accompagne dans la quantification de vos émissions COV (Composés Organiques Volatils), de GES (gaz à effet de serre), de vos consommations d’énergie et dans la définition des solutions et équipements à mettre en œuvre pour les réduire, jusqu’à la mise en service sur site. Cette démarche s’inscrit dans une politique de Développement Durable.
Signataire de la charte ADEME pour l’aide à la décision Énergie-Environnement dans le domaine de compétence AIR SOURCES FIXES (prédiagnostic, diagnostic, étude de faisabilité).
Expert d’OSEO pour l’analyse des projets d’innovation en matière de dépollution soutenus par l’agence. Membre et formatrice de l’IFETS (Institut Français de l’Environnement et des Traitements de Surfaces). Membre des ECO ACTEURS du Val de Marne. Membre de la FIMEA (Fédération Interprofessionnelle de l’Environnement Atmosphérique). Formatrice au CFDE (Centre de Formation et de Documentation sur l’Environnement). Formatrice aux Techniques de l’Ingénieur. Formatrice au CPE Lyon (Centre de formation continue de l’Ecole d’ingénieurs en Chimie, Physique, Electronique de Lyon). Expert ADEME depuis 2011, pour l’analyse des projets d’innovation en matière de connaissance et de réduction des émissions de COV, soutenus par l’agence. Garantie d’indépendance et d’objectivité. Aucune démarche commerciale n’est associée aux biens et services, objet des études réalisées.

Laisser un commentaire

8 × 1 =